Haltzamendi

      ( la montagne de l’aulne ) :

 

Altitude : 815 m ( en arrière-plan à gauche )

 

En avant plan le mont ihisu

On distingue en arrière-plan la fumée d’un « écobuage » technique qui consiste à mettre le feu aux ajoncs et ronces afin d’ouvrir le milieu pour le pâturage…

 

Avantages : la cendre apporte de la force à la première herbe, ouverture du milieu...

 

Inconvénients : la trop grande fréquence de ces feux stérilise le sol et menace la reproduction de certains animaux comme la fauvette pitchou…

               Haltzamendi

      ( la montagne de l’aulne ) :

 

Altitude : 815 m ( en arrière-plan à gauche )

 

En avant plan le mont ihisu

On distingue en arrière-plan la fumée d’un « écobuage » technique qui consiste à mettre le feu aux ajoncs et ronces afin d’ouvrir le milieu pour le pâturage…

 

Avantages : la cendre apporte de la force à la première herbe, ouverture du milieu...

 

Inconvénients : la trop grande fréquence de ces feux stérilise le sol et menace la reproduction de certains animaux comme la fauvette pitchou…

            Le Mont Baïgura :

 

Le nom de cette montagne proviendrait d’ibai gura (bout de la vallée (de la rivière)

 

Altitude : 896 m 

 

Accés : par bidarray, hélette, ou la base de loisirs du Baïgura ( petit « train » du Baïgura )

 

Ce massif isolé du pays basque abriterait « l’ange du Baïgura » qui protège les bergers et randonneurs des orages.

            La Nive ( errobi ) :

 

Distance : 79,3 Km coté français

 

Son nom serait le résultat d'une longue dérive depuis un nom basque présumé :

 

l'Unibar compris en gascon comme lo Nivar puis lo Niva et enfin féminisé en français pour donner la Nive. Mais le nom pourrait aussi venir de niv- (rivière), comme la Nièvre (de Nevera).

La Nive naît au pied du Mendi Zar (1 323 m), au-delà de la frontière espagnole, sous le nom de Harpeko erreka. Sa source principale se trouve à l'altitude de 360 m.

 

La Nive est constituée près de St Jean Pied de Port de l'union de torrents bas navarrais comme la nive de béhérobie (cours principal), laurhibar, la nive d’arneguy, le bastan, le laxia… 

                     Larla :

 

Altitude : 700 m

 

Ce mont abrite un site archéologique dans un cadre naturel remarquable.

 

Les mines de Larla se trouvent à       St Martin d'Arrossa, dans la Vallée de la Nive.

La montagne de Larla abrite la plus ancienne mine de fer des Pyrénées.

 

Deux sentiers de randonnées permettent de découvrir le riche patrimoine archéologique conservé : le site des anciennes mines de fer présente encore aujourd'hui 3 km de travaux miniers en surface, près de 60 ateliers de métallurgie d'époque romaine, des entrées de galeries, des voies de roulage... Les sentiers d'interprétation des mines de fer de Larla...

          Les crêtes d’Iparla :

 

Altitude : 1044 m

 

Comme plusieurs massifs escarpés du Pays Basque, Iparla abrite une aire de nidification de Vautour fauve.

 

Mont Gakueta :

 

Ne pas confondre avec les gorges de Kakueta ; il est le prolongement de l’Artzamendi et nous cache la vue sur le village de Bidarray…

L’ Artzamendi :

( artza = ours ; mendi = montagne )

 

Altitude : 926 m

 

Accès : par le « pas de Roland » à Itxassou, par Espelette ou Bidarray

 

L’artzamendi possède à son sommet un ancien radar militaire qui sert aujourd’hui de relais pour l’aviation…

Le Pic du Mondarrain :

 

Tire son nom du basque arrano mendi ( montagne de l’aigle )

 

Altitude : 749 m

 

Accès : par le « pas de Roland » à Itxassou ou Espelette.

 

Le pic du Mondarrain est le dernier pic à posséder une forêt à son sommet, sur sa « crête » trônent les vestiges d’une ancienne tour romaine…